\\ Home Page : Post : Print
"L'Africain" J.M.G. Le Clézio
By Sylvie Ruzzin (on 29/02/2008 @ 16:59:53, in books, read 1135 times)

"Parfois au cours de leur route à travers les montagnes, les nuits sont violentes, bru^lantes, sexuées. Ma mère parle des fe^tes qui éclatent soudain, dans les villages... Sur place le théa^tre masqué de prépare...Sous un banian les joueurs de tam-tam se sont assis, ils frappent, et l'appel de la musique se répercute au loin. Les femmes ont commencé à danser, elles sont complètement nues, sauf une ceinture de perles autour de la taille. Elles avancent l'une derrière l'autre, penchées en avant, leurs pieds battent la terre au me^me rhytme que les tambours. Les hommes sont debouts. Certains portent des robes de raphia, d'autres ont les masques des dieux. Le mai^tre des ju-jus dirige la cérémonie.
Cela commence au déclin du soleil, vers six heures, et dure jusqu'à l'aube du lendemain. Mon père et ma mère sont couchés dans leur lit de sangles, sous la moustiquaire, ils écoutent battre les tambours, selon le rythme continue qui trésaille à peine, comme un coeur qui s'emballe. Ils sont amoureux. L'Afrique à la fois sauvage et très humaine est leur nuit de noces. Tout le jour le soleil a bru^lé leur corps, ils sont pleins d'une force électrique incomparable. J'imagine qu'ils font l'amour, cette nuit-là, au rythme des tambours qui vibre sous la terre, serrés dans l'obscurité, leur peau trempée de sueur, à l'intérieur de la case de terre et de branches qui n'est pas plus grande qu'un abris à poules. Puis ils s'endorment à l'aube, dans le souffle froid du matin qui fait onduler le rideau de la moustiquaire, enlacés, sans plus entendre le rythme fatigué des derniers tam-tams."